Aller au contenu principal

Biomimétisme-biorobotique | Des hauts et des bas pour retrouver son chemin : la "danse" des abeilles inspire la recherche sur les mini-robots

abeille biomimétisme biorobotique ism carnot star

Biomimétisme-biorobotique | Des hauts et des bas pour retrouver son chemin : la "danse" des abeilles inspire la recherche sur les mini-robots

Les abeilles "dansent" pour indiquer à leurs congénères où se trouve une source de pollen. Dans un nouvel article publié dans le Journal of The Royal society Interface, Franck Ruffier, chercheur à l'Institut des Sciences du Mouvement (Aix-Marseille Université), en collaboration avec des scientifiques d'un laboratoire de sciences de l'information à l'Université de Lille, propose un nouveau modèle expliquant comment elles en mesurent la distance, pour mieux l'appliquer à des mini-robots.

"Pendant le vol vers l’avant, les oscillations verticales des abeilles peuvent aider l’odomètre (compteur de distance) de leur intégrateur de trajectoire à estimer la distance parcourue. Grâce à une mise à l’échelle visuelle, le compteur kilométrique qui intègre le flux optique ventral est beaucoup plus robuste aux variations de vitesse de vol et de hauteur, par exemple en raison du vent.
Cette nouvelle étude montre également que cette mise à l’échelle est rendue possible par les flux optiques de contraction et d’expansion générés par les hauts et les bas de l’abeille en vol."

Plus d'informations :

Publication scientifique - Journal of The Royal society Interface

Article du CNRS