Aller au contenu principal

L’Ergomètre Balistique : La science au service de la Performance et de la Rééducation

Ergomètre balistique

À l’aube des Jeux Olympiques 2024, l’optimisation de la performance de nos athlètes est au cœur de tous les échanges. Et comme nous le savons si bien maintenant, la science et la technologie sont de véritables alliées pour la préparation de nos sportifs de haut niveau à des compétitions nationales, et internationales.

 

Lire les derniers articles sur les projets de recherche en lien avec le sport de haut niveau. 

 

L’ergomètre balistique s’inscrit lui aussi dans cette lignée. 

 

Breveté par Aix-Marseille Université (inventeur machine Arnaud Hays et André Jacques, développeur application Justin Regnaud), l’ergomètre balistique ou machine force-vitesse est notamment employé dans le cadre des travaux du doctorant Samuel Trama au sein de l’unité d’appui à la recherche HIPE Human Lab

L'ergomètre balistique, qu'est-ce que c'est ?

En apparence similaire à une presse en salle de musculation, la configuration de l’ergomètre balistique permet la réalisation de véritables sauts horizontaux, tout en mesurant la force, la vitesse et la puissance produite.

 

Dans la littérature, l'étude et la mise en œuvre de tests dans cette position horizontale sont peu communes. Pourtant, cette orientation offre des avantages significatifs. Elle permet au sportif de ne pas être soumis à sa masse corporelle, tout en minimisant les impacts au sol. 

 

Bien que nous nous concentrions ici principalement sur l'étude des membres inférieurs, cette machine permet également l'analyse des membres supérieurs, avec la possibilité d'exercer des mouvements de poussées et de tirages.

 

Cette technologie promet des avancées dans l’évaluation de la performance sportive, mais aussi dans la récupération post-blessure. 

 

La performance

Pour l’optimisation de la performance, l’unité d’appui à la recherche propose une batterie de tests personnalisés, tels que des tests de sauts, de sprints, des profils forces-vitesses notamment sur l’ergomètre balistique ou encore des V02 max.

 

Ces tests sont adaptés à la discipline pratiquée par l’athlète, à son poste, mais aussi à ses spécificités physiologiques. 

 

Dans ce cadre, l’ergomètre balistique est utilisé pour collecter des données sur les capacités des athlètes à produire de la force dans un temps très court, ce qui est très intéressant pour les sports nécessitant une grande explosivité, en particulier pour les sports collectifs ou les sprinteurs. 

 

Tous ces tests se complètent et permettent aux experts de l’unité d’appui à la recherche HIPE Human Lab de fournir des retours précieux aux entraîneurs ou aux préparateurs physiques sur l’optimisation des entraînements de leurs athlètes.

La récupération post-blessure

L’ergomètre balistique pourrait également être un allié précieux dans le processus de rééducation après une blessure.

 

Dans l’objectif de valider scientifiquement l’intérêt de l’ergomètre balistique au niveau médical, la thèse de Samuel Trama a notamment été financée par la région Sud. Une étude clinique sera lancée en fin d’année 2024, en collaboration avec plusieurs chercheurs, médecins et chirurgiens marseillais et aixois.

 

À l’aide de cette technologie, les experts pourraient être en mesure d’évaluer les capacités physiques des sportifs blessés et de déterminer leurs aptitudes à reprendre leur activité sportive, tout en minimisant les risques de récidive. 

 

En plus des capacités physiques, d’autres éléments seront étudiés et pris en compte, tels que les asymétries des membres qui peuvent s’avérer très utiles pour ce type d’étude. En effet, généralement, seul l’un des deux membres est blessé, ce qui permet la comparaison entre celui qui est blessé à celui qui ne l’est pas. Les chercheurs s’intéresseront également aux métadonnées des patients (âge, sport, niveau sportif) pour mieux comprendre et interpréter les données récoltées. 

 

En étroite collaboration avec des mathématiciens (LIS, projet CEDRE), l'équipe de recherche développera des modèles statistiques et d’intelligence artificielle, basés sur les données et les métadonnées collectées. Les chercheurs ont grand espoir, que ces modèles permettent à terme d’évaluer et de classifier le risque de récidive après blessure, ainsi que de mieux personnaliser la rééducation d’un patient.

 

En conclusion, l'ergomètre balistique s'impose comme un outil clé pour l'optimisation des performances, en offrant des évaluations précises et personnalisées, ce qui renforce ainsi les chances de succès aux compétitions nationales et internationales. L’ergomètre balistique représente également un grand espoir concernant la rééducation des athlètes.

 

En savoir plus sur l'unité de recherche HIPE HUMAN Lab.