Aller au contenu principal

L’optimisation de la performance des relayeurs grâce à la réalité virtuelle

Réalité virtuelle - REVEA

En quête de l’or olympique, les athlètes des équipes de France de relais 4x100m intègrent la réalité virtuelle (RV) dans leur entraînement. 

Le projet REVEA

Cette nouveauté surprenante est portée par le projet REVEA. Coordonné par l’Université de Rennes-2, ce projet réunit aussi les Universités d’Aix-Marseille (ISM), de Paris Saclay (CIAMS), de Reims Champagne-Ardenne (PSMS) et l’INSEP

 

Ce projet très prometteur a pour objectif d’optimiser les performances perceptivo-motrices et cognitives des sportifs de haut niveau dans différentes disciplines. Relayeurs, boxeurs, gymnastes s’entraînent à l’aide de casques de réalité virtuelle qui permettent de travailler pour chaque sport des domaines spécifiques. 

La réalité virtuelle, un complément à la préparation mentale et physique  

A chaque discipline du projet REVEA sa spécificité. La partie qui nous intéresse ici concerne le relais 4x100, portée par l’ISM, membre du Carnot STAR.

 

Les sportifs sont immergés dans un environnement, dans lequel ils peuvent s’entraîner avec les jumeaux numériques de leurs partenaires et de leurs adversaires qui dupliquent le style de course des athlètes. Ces jumeaux numériques sont créés en utilisant la technologie de capture de mouvements. Les casques de RV sont à même de reproduire des conditions de course réalistes, offrant aux athlètes une immersion fidèle dans une réplique numérique de l’environnement sportif pouvant aller jusqu’à l’intégration de distracteurs ou de bruits du stade dignes d’une finale.

 

Cette solution a été conçue en coordination avec les entraîneurs ainsi que les athlètes pour répondre de manière précise et efficiente à leurs besoins. 

 

Ce processus d’entraînement qui se concentre uniquement sur les départs et la prise de décision, cherche à garantir un échange de vitesse optimal entre les athlètes au moment du passage du témoin. La capacité du relayeur à s’élancer au bon moment est crucial, c’est la raison pour laquelle travailler précisément sur l’initiation de la course est primordial. 

 

La réalité virtuelle offre aux sportifs l’avantage d’effectuer un plus grand nombre de répétitions, tout en réduisant considérablement le risque de blessure, avec environ trente passages en 20 minutes en RV contre 3 à 4 passages pour les séances physiques. 

 

Pour optimiser la préparation des athlètes, un rapport de performance (retour d’informations produit en temps réel) est fourni aux sportifs et aux entraîneurs, proposant ainsi une vision globale sur les forces et les faiblesses individuelles, facilitant la mise en place de stratégies ciblées pour l’amélioration de la performance.

L'intégration de la RV dans le programme d'entraînement

Réussir à évaluer les charges physiques et cognitives imposées par les sessions de réalité virtuelle, tel est le prochain défi majeur à relever par les équipes de chercheurs. Cette évaluation permettra notamment une intégration efficace de la RV dans les programmes d’entraînement, pour un meilleur équilibre entre séances réalisées en RV et celles programmées sur le terrain. 

Quid pour la suite du projet ? 

À terme, l’objectif serait de pouvoir proposer un outil d’optimisation de performance flexible, qui pourrait être utilisé de manière autonome par les entraîneurs et les athlètes. 

 

Ce projet pourrait d’ailleurs s’étendre aux futurs sportifs et sportives de haut niveau, comme aux populations moins expertes. Cela permettrait à ces dernières de se perfectionner grâce à l’utilisation de nouveaux outils pédagogiques.

Projet REVEA, au service de l'athlétisme, mais pas que...

Ce projet est aussi développé pour améliorer les performances de boxeurs et de gymnastes. 

 

Une innovation française très prometteuse, et un atout majeur dans la quête de l’excellence sportive, et olympique !  

 

Vous êtes intéressés par le projet ? En savoir plus.